SPX COLLOQUE INTERNATIONAL

Née en 2019 avec la volonté de partager, former et débattre autour de l’expérience patient, l’association Shared Patient Experience est heureuse d’annoncer son 4ème Colloque autour du thème de l’expérience patient comme levier structurant des services de santé qui se tiendra en octobre à Marseille.

 

Cette 4ème édition du Colloque International SPX se déroulera sur 3 jours (1 jour de formation + 2 jours de colloque). Les deux journées de colloque (11 et 12 octobre) seront structurées autour de 4 séances plénières, 12 séances de communication et une exposition de posters. Elles seront complétées par une journée de formation pré-colloque (10 octobre) avec une proposition composée de 5 cours.

 

Les langues du colloque et des formations sont le français et l’anglais. Cet événement s’adresse à tous les professionnels, quelle que soit leur discipline ou le modèle de leur structure de santé, puisque les sujets abordés concernent tous les cadres œuvrant à renforcer la valeur développée auprès des patients.

 

Colloque International SPX 2023

L’expérience patient comme levier structurant des services de santé

 

Quand ? 10, 11, 12 octobre 2023

Où ? Palais du Pharo, Marseille (France)

Qui peut y participer ? Tous les professionnels de santé, quelle que soit leur discipline ou le modèle de leur structure

Tarif : Profitez du tarif Early Bird en réservant avant le 1er avril 2023 via la page Inscription

 

Si vous êtes déjà membre individuel de SPX, n’oubliez pas de vous connecter sur votre espace privé pour profiter des tarifs spéciaux. Cliquez ici.

Appel aux auteurs

Êtes-vous intéressé à participer au SPX Colloque International en tant qu’auteur?

SPX Colloque International est ouvert à différents types de participation : présentation individuelle, présentation de groupe, exposition d’affiches…

Envoyez-nous votre proposition et nous vous contacterons dès qu’elle aura été étudiée par le comité d’organisation.

Séances plénières

La société actuelle priorise de nouvelles valeurs : l’accessibilité, l’immédiateté, la transparence, la personnalisation, la participation dans la prise des décisions, etc. Ces valeurs dominantes influencent considérablement les attentes des individus. Sur cette toile de fond, les systèmes de santé doivent logiquement s’adapter. L’appropriation de ces valeurs suppose un nouveau positionnement des patients, tant dans leur perception des nouveaux besoins que dans leur participation active à travers la cocréation de solutions.

Ainsi, l’expérience patient devient le levier qui favorise l’innovation, par une manière de réaliser les choses différemment ou de faire tout autre chose, avec pour conséquence une augmentation de la valeur. Avec cette nouvelle donne, les institutions de santé, à l’initiative des équipes responsables de la gouvernance et du bon fonctionnement, portent la responsabilité d’incorporer cette perspective afin d’en tirer tout son potentiel.

Dans la santé coexistent aujourd’hui trois phénomènes, de manière paradoxale. Les trois sont nécessaires, positifs, contribuant à améliorer la valeur des résultats des interventions sanitaires. Néanmoins, cette coexistence crée des problèmes de compréhension et de compatibilité. L’expérience patient veille au respect des valeurs et attentes des patients conciliant les meilleures options techniques avec la personnalisation des soins. En parallèle, les modes de financement actuels suscitent la standardisation des processus et la diminution des services qui ne contribuent pas aux résultats de santé. Force est de constater que la standardisation et la personnalisation demeurent des variables souvent en contradiction.

La transformation digitale contribue souvent à l’efficience, en garantissant la personnalisation des soins ; mais se faisant, elle remplace partiellement le travail humain. Alors, comment garantir la conciliation entre le hightech et le hightouch ?

Faciliter la compréhension, le développement et les liens entre ces trois tendances lourdes devient une question cruciale pour les systèmes de santé.

Le patient est devenu un individu informé et plus exigeant concernant les services de santé. En effet, la transformation digitale a contribué progressivement à la diminution de l’asymétrie d’information entre les professionnels de la santé et les patients. La conséquence observable est la volonté du patient à vouloir participer à la prise de décisions concernant sa santé… car, même s’il ne maîtrise pas tout, il sait parfaitement ce qu’il ne veut pas, en ce qui concerne ses attentes.

Un processus décisionnel conjoint et itératif forme le socle de la décision clinique partagée, creuset de flux d’information bidirectionnelle où le professionnel expose l’information théorico-technique, tandis que le patient décrit ses récoltes personnelles.

C’est une approche dans laquelle les cliniciens et les patients partagent les meilleures preuves disponibles lorsqu’ils sont confrontés à la tâche de prendre des décisions ; une approche qui autorise les patients à choisir parmi des préférences éclairées, certains d’être soutenus dans leur démarche, atteignant ainsi à une décision thérapeutique en fonction de leurs valeurs personnelles.

Envisager de faire évoluer son organisation vers l’expérience patient, c’est s’engager dans un changement total de culture. Cette démarche sous-entend toutes les étapes de management connues à ce jour lorsqu’on parle d’acculturation. Hormis la nécessité d’embarquer tous les métiers, l’expérience patient oblige chaque professionnel à adopter personnellement une attitude d’écoute active à l’égard d’un acteur resté muet jusqu’à ce que la société tout entière lui donne la parole : le patient.

Alors comment déployer cette démarche ? Faut-il un pilote ? Qui sont les ambassadeurs ? Est-il judicieux d’investir des ressources dans l’expérience patient, dans un contexte de récession ?

Une chose est certaine, quelque soit le point de départ, l’expérience patient contribuera systématiquement à déconstruire les silos qui demeurent encore dans la plupart des organisations, par le fait que seul le patient relie tous les professionnels entre eux.

Marseille

Le 4ème Colloque International de SPX se tiendra à Marseille les 10, 11 et 12 octobre (2023) au Palais du Pharo, un espace exceptionnel propice à toute sorte d’échanges.
Le Palais du Pharo est situé à l’entrée du Vieux Port de Marseille, juste en face du fort Saint Jean et du MuCEM.

Il a été construit de 1858 à 1871. Avec la chute de l’empire, le palais a été remis à l’impératrice Eugénie, qui l’a transféré à la ville. Le lieu a été successivement transformé en école de médecine à partir de 1904, puis en centre de congrès à partir de 1997.

C’est au premier et au deuxième étage de ce lieu historique et emblématique de Marseille que se déroulera le Colloque pendant ces trois journées.

Avec le soutien de

Espace pour les contenus promotionnels

Espace pour les contenus promotionnels

Espace pour les contenus promotionnels

Espace pour les contenus promotionnels

Espace pour les contenus promotionnels